Société

Les disputes dans la famille, comment y mettre fin

Que faire si votre famille semble enfermé dans une spirale de disputes ? Les querelles ont augmenté en fréquence et en intensité. Et vous ne savez peut-être même pas comment elles ont commencé. Pourtant, vous vous aimez et vous ne voulez pas vous blesser mutuellement. Il est important de se rappeler que des différences d’opinion n’indiquent pas forcément que votre vie de famille est en train de se désagréger. L’ambiance qui régnera chez c vous, sereine ou hostile, dépendra non des désaccords eux-mêmes, mais de votre façon de les régler.

Pour éviter une dispute, il est conseillé de se mettre à écouter au lieu de riposter. En restant maître de soi, on conserve la dignité et une bonne opinion de soimême. Préserver la paix est plus important que sortir vainqueur d’une dispute. Aussi, faut-il savoir être attentif aux sentiments de ses proches. Il faut donc écouter avec compassion. Au lieu de prêter à l’autre de mauvais mobiles.

Il ne faut pas voir de la malveillance dans ce qui n’est sans doute que de l’imperfection. Des propos blessants sont peut-être davantage dus à un manque de réflexion ou à une souffrance qu’à de la mesquinerie ou à l’envie de se venger. Il est aussi recommander à prendre le temps de se calmer. Si on est sur le point d’exploser, il est sage de se faire excuser poliment et de s’isoler un instant pour retrouver son calme. Cela ne veut pas dire fuir la situation en refusant de communiquer. Il importe aussi de savoir réfléchir soigneusement à ce qu’on doit dire et à la façon de le dire. Car on n’arrange pas les choses en utilisant son énergie pour préparer avec soin une réplique cinglante et bien ficelée. Il faut donc s’efforcer à trouver des mots qui apaiseront la tension. En outre, il est sage de ne pas élever la voix et de garder un ton conciliant. Il faut résister à l’envie d’être sarcastique, injurieux, et ce, peu importe à quel point on se sent offensé. Bousculades, gifles, coups et toute autre forme de violence ne se justifient jamais. Il en va de même des insultes, des remarques méprisantes et des menaces.

SAVOIR FAIRE LA PAIX
Plus, il est aussi sage et intelligent d’être prompt à s’excuser. Il ne faut donc pas laisser les sentiments négatifs faire perdre de vue l’objectif principal : faire la paix. C’est une façon d’assumer sa responsabilité dans la dispute. Même si on est convaincu qu’on n’a rien fait de mal, on peut présenter des excuses pour s’être emporté. Conserver la paix vaut mieux que préserver son amour propre ou gagner la bataille. Et si l’autre présente ses excuses, il y a de quoi d’être prompt à lui pardonner. En somme, pour éviter les disputes et préserver la paix, il est conseillé de cultiver un point de vue positif sur ses proches, d’écouter attentivement et de garder l’esprit ouvert, de cultiver la patience et la douceur, de ne pas se baisser à recourir aux injures ou à la violence, d’avoir le vif désir de pardonner et de régler rapidement les différends… Conseils de sage. Rideau !

A lire aussi